Les séances du Kafemath en 2013-2014


Planète Terre.   Savez-vous que "2013" est l'année des Mathématiques de la planète Terre ?
"Autour du traité des "neuf chapitres"", jeudi 19 juin 2014,
avec André Deledicq, créateur du "concours Kangourou des Mathématiques"
On parlera du classique mathématique chinois "les neuf chapitres". En particulier du neuvième qui traite du théorème de "Pythagore". Et aussi du deuxième qui traitre de la linéarité...
à "La Coulée Douce", 51 rue du Sahel, Paris 12 ième.


"Calcul scientifique  pour la conception des avions", jeudi 15 mai 2014,
par Gilbert Rogé, ingénieur de recherche chez Dassault
à "La Coulée Douce", 51 rue du Sahel, Paris 12 ième.


"En route vers le chaos ; hors des frontières du Citron de Wegel", jeudi 17 avril 2014,
avec Patrick Farfal, consultant et formateur en Systèmes, ancien Ingénieur chez Astrium,
à "La Coulée Douce", 51 rue du Sahel, Paris 12 ième.
"Métaphore du papillon", "à petites causes, grands effets", "sensibilité aux conditions initiales", "attracteur", autant de formules généralement associées aux systèmes chaotiques. Qu'en est-il exactement ? Et qu'est-ce que le Chaos, en-dehors de la Théogonie d'Hésiode, des Métamorphoses d'Ovide, de la Genèse ? Au nombre des systèmes chaotiques, on peut citer : le climat, le système solaire (et au-delà !), la finance... ; tous sont d'approche ardue, voire rébarbative, nécessitant un investissement initial considérable. A l'aide de quelques équations et exemples (simples !), l'exposé rappellera la définition et les propriétés des systèmes linéaires, les riches caractéristiques des systèmes non-linéaires classiques, puis des systèmes à bifurcations, enfin des systèmes chaotiques. Le concept de route vers le chaos et les étonnantes propriétés des systèmes chaotiques seront rendus accessibles à quiconque sait faire une soustraction, une multiplication (deux, en fait), et sait tracer un graphique...

avec un petit film en prime !



"Une femme puissante : Emmy Noether", jeudi 13 mars 2014,
avec Gaël Octavia, écrivaine et dramaturge, responsable de la communication
à la Fondation Sciences Mathématiques de Paris
à "La Coulée Douce", 51 rue du Sahel, Paris 12 ième.
C'est l'un des plus importants mathématiciens du XXe siècle et c'est une femme. Son nom ? Emmy Noether. Son influence scientifique ? De l'algèbre à la physique théorique en passant par la topologie. Son talent ? Immense si l'on en croit Albert Einstein, qui voyait en elle "le génie mathématique créatif le plus considérable produit depuis que les femmes ont eu accès aux études supérieures". Se pencher sur le cas Noether, c'est d'abord se laisser subjuguer par le parcours et la détermination d'une jeune femme née à la fin du XIXe siècle, épousant sa vocation en dépit des préjugés sexistes de son époque, jusqu'à devenir un des membres les plus influents de la communauté mathématique allemande. C'est aussi découvrir l'apport fondamental de celle qui forçait le respect d'Hilbert et de Klein, et que l'on reconnaît aujourd'hui comme "la mère de l'algèbre moderne". C'est essayer de comprendre enfin son influence et l'héritage qu'elle a transmis à tout une génération de mathématiciens, parmi lesquels Claude Chevalley ou Saunders Mac Lane.



"Des mathématiques dans la mécanique quantique", jeudi 20 février 2014,
par Didier Robert, Professeur émérite à l'Université de Nantes,
à "La Coulée Douce", 51 rue du Sahel, Paris 12 ième.
L'objectif de l'exposé est de tenter d'éclairer le contenu mathématique de quelques mots clés de la mécanique quantique : état classique, état quantique, spin, principe d'incertitude (Werner Heisenberg), principe de correspondance (Niels Bohr), systèmes isolés- systèmes ouverts, décohérence, paradoxe du chat de Schrödinger. Par exemple le spin est étroitement lié aux propriétés du groupe des rotations de l'espace et du corps des quaternions. Le principe d'incertitude trouve son origine dans le fait que la multiplication des matrices dépend de l'ordre dans lequel on effectue l'opération.
On peut également fabriquer des états quantiques surprenants à a l'aide des fonctions de Gauss (produisant les célèbres courbes en cloche des probabilités) et réalisant ainsi un chat dans l'état imaginé par Schrödinger.
L'exposé ne prétend pas rendre évidente et intuitive la mécanique quantique. "Si quelqu'un prétend avoir compris la théorie quantique, c'est la preuve qu'il n'y a rien compris", disait Richard Feynman. Par contre les modèles mathématiques de base sont maintenant bien compris même si la théorie générale est loin d'être achevée.


"Méandres passionnels et mathématiques existentielles", jeudi 23 janvier 2014,
par Laurent Derobert, auteur de Fragments de Mathématiques Existentielles (Delirium, 2010),
à "La Commune d'Aligre", 3 rue d'Aligre, Paris 12 ième.
L'algèbre est originellement science des fractures. De l'arabe al-djabr, elle signifie la restauration de ce qui a été brisé. C'est tout l'enjeu des mathématiques existentielles qui modélisent les ruptures entre êtres et mondes, corps et âmes, rêves et réalités. L'intervention sera dévolue aux méandres passionnels, expressions des poursuites de l'amour en langage mathématique.


"Calcul scientifique pour la médecine", jeudi 05 décembre 2013,
par Stéphanie Salmon, Professeur à l'Université de Reims,
à "La Coulée Douce", 51 rue du Sahel, Paris 12 ième.


"Trois points, c'est tout ! Points et courbes caractéristiques du triangle", jeudi 14 novembre 2013,
avec François Lavallou, rédacteur à la revue "Tangente", à "La Coulée Douce", 51 rue du Sahel, Paris 12 ième.


"Gathering 4 Gardner", lundi 21 octobre 2013, au café associatif "La Commune d'Aligre", 3 rue d'Aligre, Paris 12 ième.
Participation parisienne à un événement mondial, le G4G, pour fêter la mémoire de Martin Gardner (1914 - 2010). Avec les interventions (entre autres !) d'Alain Zalmanski (Codages et cryptographie), Philippe Boulanger (Les cercles de Malfatti), Béatrice Lehalle (Mathématiques et magie), François Dubois (Quelques facéties de Martin Gardner), François Lavallou (Les Cycles de Möbius), Pierre Berloquin (Martin Gardner), Edouard Thomas (Dans l'enfer des polyminos), et... Benoît Rosemont, mathémagicien professionnel. Sans oublier la présence remarquée des membres d'honneur de l'association "Kafemath", Stella Baruk et Olivier Salon.


"Des cardans pour ma Ferrari", jeudi 19 septembre 2013,
avec François Dubois, créateur du "Kafemath", à "La Coulée Douce", 51 rue du Sahel, Paris 12 ième.
On ne parla pas d'automobile... mais de résolution des équations polynomiales de degré trois. Avec les formules de Niccolo Fontana Tartaglia dites de Girolamo Cardano... Et le groupe de permutations de ces racines qui lance certains pièges si on cherche à écrire des formules... Pour les équations de degré quatre, il n'est même pas certain que Ludovico Ferrari (qui fut l'élève de Cardan au seizième siècle) soit à l'honneur ce soir ! L'approche de Joseph-Louis Lagrange qui généralise celle de Tartaglia semble plus naturelle... et met bien en évidence le groupe d'Evariste Galois des permutations des quatre racines... Groupe "résoluble" qui se décompose en plusieurs "petits" morceaux !


... et merci à Natacha Laugier, graphiste, d'avoir réalisé une nouvelle version du logo !

mise à jour : 25 août 2014